Compétences de pré-lecture pour apprendre en lire en maternelle, avant le cp

5 compétences de pré-lecture pour apprendre à lire!

Apprendre à lire à votre enfant peut être compliqué si celui-ci n’est pas préparé. Chaque enfant est différent et peut rencontrer des difficultés et rapidement se sentir frustré de ne pas y arriver.  Lire de manière fluide s’apprend et nécessite un accompagnement dans les apprentissages de votre enfant. Il est essentiel d’initier votre futur petit lecteur en douceur afin qu’il développe des compétences spécifiques de pré-lecture.

Quelles sont les compétences de pré-lecture et pourquoi sont-elles essentielles ?

Commençons par quelques chiffres alarmants. En France, la  dernière enquête réalisée par la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) a révélé que 22,4 % des  jeunes de 16 à 25 ans ne maitrisent pas correctement la lecture. Ils déchiffrent lentement et leur niveau de compréhension est faible.

Vous ne souhaitez pas que vos futurs bambins fassent partie de ces jeunes ? La suite de cet article va vous intéresser.

Développer le goût pour la lecture se prépare  dès l’âge de l’école maternelle.

Les compétences de pré-lecture sont importantes car  elles établissent une base pour apprendre à lire et à aimer. Il est possible qu’en tant que parent, vous n’aimez pas lire, mais si vous pouvez encourager votre enfant à l’aimer, il en profitera dans de nombreux domaines de sa vie.

Pourquoi? Car la lecture concerne absolument tous les sujets, tous les jours.

Les avis diffèrent sur le nombre de compétences de pré-lecture que votre enfant a besoin pour sa capacité à lire. Retenez une chose, votre enfant apprendra à son rythme. Vous le connaissez mieux que quiconque. Et votre connaissance des compétences de pré-lecture vous aidera à le guider quand vous le sentirez prêt.

1. Langage oral :  vocabulaire et compétences narratives

Depuis qu’il est né, vous parlez à votre enfant. Sa capacité à vous comprendre est la base de ses compétences en communication. Sans en être conscient, vous développez son vocabulaire et l’aidez à augmenter ses futures compétences orales y compris son niveau de compréhension.  Même s’il ne répond pas, un jeune enfant à qui l’on parle accroit ses capacités d’écoute et d’attention, ce qui lui sera bénéfique dans toutes les matières à l’école.

Lisez-lui des livres, utilisez des synonymes, demandez-lui ce que cela signifie et faite le décrire les choses. Autant d’activités quotidiennes qui développeront naturellement le vocabulaire de votre enfant et l’aideront à construire ses premières phrases.

Votre enfant sera alors capable de raconter des histoires passionnantes. Il commencera à développer ses compétences narratives qui consistent à décrire des objets ou à raconter des histoires. Pour les plus jeunes, il peut s’agir de jouer le livre à l’aide de marionnettes ou encore de jouer à des jeux d’imitation. Ces derniers sont particulièrement adaptés. En effet, votre enfant peut inventer ses histoires et vous les raconter. Il travaille ainsi à la fois son vocabulaire et le développement de ses phrases. Car n’oubliez pas, les compétences orales de votre enfant sont directement liées à son vocabulaire, et vice versa. Et cela fait partie des compétences de pré-lecture pour apprendre à lire!

Des idées de jeux pour travailler le vocabulaire et la construction de la phrase ? C’est par ici.

Jeu mes premières phrases

Loto des petites phrases

2. Conscience phonologique

Pour apprendre à lire, il faut avoir une bonne conscience phonologique. Plus simplement, il faut que votre enfant puisse distinguer les mots et les sons individuels qui les composent appelés phonèmes. C’est une étape clef avant d’enseigner la phonétique. Votre enfant va devoir se familiariser avec les sons. Avant de lire, il va apprendre à compter le nombre de syllabes entendus dans un mot, à repérer un son, à le localiser. Peut-être avez-vous déjà remarqué votre tout-petit ou votre enfant d’âge préscolaire dire de drôles de mots inventés ?  C’est sa façon de jouer avec ces sons. Vous pouvez l’encourager, lui chanter des comptines et l’amener à changer des rimes au début ou à la fin des mots et jouer avec les syllabes!

Jeux phonologiques

Ateliers de phonologie

3. Goût pour la lecture : livres et autre supports

Vous ne pouvez pas vous attendre à ce que votre enfant soit motivé à lire si vous ne mettez pas le mot écrit devant lui. S’il n’a pas connaissance des livres, il ne s’y intéressa pas.

C’est pourquoi il faut l’y sensibiliser. Votre enfant doit remarquer, et comprendre la fonction d’un livre. Il n’a pas besoin d’en avoir une compréhension approfondie, mais il doit comprendre que les mots écrits sur une page représentent des mots prononcés.

Initier-le à la manipulation correcte des livres. Faites-lui découvrir des livres adaptés à son âge et aidez-le à apprendre à les tenir et à tourner les pages. Pointez les mots au fur et à mesure que vous les lisez, en particulier les mots familiers comme « Maman », « Papa » ou encore son prénom.

Dernier conseil, permettez à votre enfant de choisir ses propres livres pour lui donner la main sur l’activité. A la librairie ou à la bibliothèque, vous pouvez lui permettre de mettre les livres dans le panier. Rendez le acteur de ses choix littéraires, et rendez la lecture amusante !

Le goût pour la lecture est des compétences de pré-lecture  pour apprendre à lire. Ici, l'enfant est acteur de ses choix littéraires à la bibliothèque. Il choisit son livre seul pour avoir le goût de la lecture. Il apprendra à manipuler les livres et la lecture avant son entrée au cp.

Maintenant que votre enfant connaît les livres,  il va comprendre que la lecture est importante et qu’elle peut être amusante et excitante.

Encourager cette motivation !  Quand vous cuisinez avec lui, lisez la recette à voix haute. Quand vous allez faire les courses, lisez-lui la liste . Bref vous l’aurez compris, au-delà de la lecture de livres,  assurez-vous de lui lire différents supports tous les jours . Toutes les compétences de pré-lecture pour apprendre à lire se complètent!

4. Connaissance des lettres et maitrise de l’alphabet

Familiariser avec différents supports d’écriture, votre enfant va commencer à s’intéresser aux lettres qui composent ses écrits. Cette connaissance l’aidera à commencer à comprendre que toutes les lettres sont différentes les unes des autres. Elles ont leur propre nom , leur propre son et leur propre écriture.

Quand vous constaterez l’intérêt de votre enfant pour la lecture, le moment sera venu de l’aider à identifier les lettres et commencer à réaliser les premières correspondances entre entre graphèmes et phonèmes car elles sont la base de la lecture et de l’écriture.

Il faudra alors s’intéresser à une progression dans son apprentissage pour que votre enfant apprenne l’alphabet et distingue le nom de la lettre du son qu’elle produit.  Il est conseiller de commencer ses correspondances graphophonologiques par les consonnes dites « longues » que l’on peut chanter : F, J, K, L, M, N, R, S, V, Z

Si l’on prend l’exemple de la lettre R, il faudra expliquer à votre enfant qu’il s’agit de la lettre R, mais qu’elle produit le son Rrrr. Vous pouvez encourager sa connaissance de l’alphabet avec des chansons, des livres, des puzzles d’alphabet ou encore des jeux éducatifs.

5. Écriture

Pour apprendre à écrire, votre enfant doit avoir développer au préalable sa motricité fine. Celle-ci s’acquiert dès son plus jeune âge au travers d’activités permettant de renforcer les muscles de sa main et de ses doigts.

Apprendre à écrire est une des compétences de pré-lecture  pour apprendre à lire. La motricité fine doit se travailler chaque jour pour apprendre à écrire.

Pour l’aider, pensez aux jeux de pinces, aux gommettes, à la manipulation de pâte à modeler, au coloriage et autres activités développant sa tenue du crayon. N’oubliez pas que même avant d’écrire quelque chose que vous reconnaissiez, ses gribouillis sont un pas important vers l’écriture. Et l’écriture est une des compétences de pré-lecture pour apprendre à lire.Qu’il le puisse ou non, il est important qu’il s’exerce à utiliser toutes sortes d’outils d’écriture. Il commencera alors à comprendre qu’il peut exprimer ses émotions à travers le dessin et l’écriture.

Lecture et écriture étant liées, vous pouvez les encourager toutes les deux en même temps. Profitez  de l’intérêt d’écrire de votre enfant pour lui apprendre l’écriture de son prénom et d’autres petits-mots. Faites-lui écouter des mots et travaillez le découpage en syllabes orales. Demandez lui d’essayer d’écrire les sons qu’il entend. Tant d’activités qui lui permettront de développer ses connaissances des correspondances graphophonologiques essentielles à la lecture fluide.

Prêts pour guider votre enfant dans la lecture ?

En tant que parents, plusieurs de ces activités vous viendront naturellement. Peut-être les réalisez-vous déjà depuis un moment. Et si ce n’est pas le cas, ne vous inquiétez pas, chaque enfant évolue différemment et si vous lisez cet article, c’est que vous mettez toutes les chances de votre côté pour le guider.

N’essayez pas de réaliser toutes ces recommandations en même temps. Choisissez la plus facile pour vous en ce moment et concentrez-vous sur celle-la. Vous en rajouterez progressivement plus tard. Un dernier conseil de maman, pensez à la motivation de votre petit protégé ! Un enfant adore trouver des choses auxquelles il peut s’identifier. Si vous pouvez trouver des lettres et des livres qui signifient quelque chose pour lui, en particulier des personnages qui ont le même nom ou les mêmes intérêts, vous aurez un lecteur avide en un rien de temps.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter le top 5 des activités et jeux pour développer le langage oral de votre enfant.

À propos Filae,jeux et activités maternelle

Filaé, ce sont des activités, jeux et dossiers sur les apprentissages fondamentaux des enfants! Des thèmes variés proposés dans des cahiers d'activités ludiques et pédagogiques au programme officiel de la maternelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.